coupe du monde foot 2018 maillot boutique fifa

D’autres ont été répartis entre les membres du staff de l’époque par l’intendant historique des Bleus, Henri Emile, qui en réservait également pour son fils ou pour Louis Nicollin, collectionneur et président légendaire du club de Montpellier, décédé en 2017. Mais la grande majorité de ceux qui ont été portés n’ont jamais ressurgi, qu’ils aient été conservés ou donnés à des amis par les Bleus, échangés avec leurs adversaires brésiliens, voire volés, comme celui de Stéphane Guivarc’h, qui s’était fait dérober son sac le soir de la finale.